8. Urbanisme pour des quartiers mixtes et conviviaux

  1. Assurer le développement de quartiers et de cœurs de village mixtes, compacts et conviviaux afin d’offrir tous les produits et services essentiels à distance de marche, arrimés aux réseaux de transports verts.
  2. Développer des schémas d’aménagement et des plans d’urbanisme en concertation avec la population et les respecter en observant un moratoire sur le dézonage agricole, l’acceptation des demandes de dérogation des promoteurs et refuser de participer à toute transaction spéculative visant les terres agricoles;
  3. Faire appel à la science de la phytotechnologie dans les plans de verdissement et dans la conception de tout plan d’urbanisme, pour tirer un maximum d’avantages des services que la nature peut nous rendre de manière durable;
  4. Favoriser le déploiement des phytotechnologies en milieu privé par des incitatifs financiers ou autres;
  5. Verdir, déminéraliser et adapter le territoire de la municipalité (notamment les stationnements) selon le diagnostic de vulnérabilité du territoire (inondations, vents violents, vagues de chaleur, pluies abondantes, etc...).
  6. Sensibiliser les propriétaires de terrains privés au verdissement dans le but de réduire ou éviter les îlots de chaleur et préserver la biodiversité.
  7. Promouvoir la sobriété énergétique et encourager les citoyens à faire de même.
  8. Mettre en place des incitatifs et accompagner les initiatives d’éco-rénovation, d’écoconstruction et, le cas échéant, exiger la déconstruction plutôt que la démolition.
  9. Imposer un test climat à tout projet de rénovation majeure ou de construction et réglementer pour se donner les moyens de réduire la production de GES dans la construction;
  10. Réglementer pour exiger des critères plus élevés d’efficacité énergétique et de performance climatique dans les nouveaux projets de construction et de rénovation (ex: construction LEED)
  11. Convertir les bâtiments municipaux aux énergies renouvelables pour tout programme de mise aux normes.
  12. Réviser les règlements municipaux pour converger vers les pratiques de sobriété carbone les plus récentes (par exemple : abolir l'interdiction de panneaux solaires en versants donnant vers la rue, imposer certains types de revêtements ou lever l'interdiction des cordes à linge)
  13. Adopter une politique sur l’éclairage des voies publiques respectueuse de la biodiversité, tout en assurant la sécurité des citoyens.