1. Administration municipale axée sur la lutte à la crise écologique

  1. Adopter la déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique (DUC);
  2. Débloquer les budgets nécessaires pour la mise en œuvre des propositions de ce programme afin de lutter contre la crise climatique et environnementale;
  3. Impliquer les citoyen.nes dans toutes les prises de décision en respectant une démarche de démocratie délibérative;
  4. Former la totalité des employés et gestionnaires municipaux sur l’urgence climatique et écologique, ainsi que sur les mesures d’atténuation et d’adaptation nécessaires pour y faire face;
  5. Sensibiliser les citoyens sur l’urgence climatique et écologique, ainsi que les mesures d’atténuation et d’adaptation nécessaires pour y faire face;
  6. Adopter une politique visant à protéger les milieux naturels et les terres agricoles et à favoriser leur utilisation écologique; 
  7. Adopter une résolution se prononçant en défaveur de tout nouveau projet impliquant l’extraction, l’exploitation, le transport ou le stockage d’hydrocarbures d’origine fossile, qui augmenterait considérablement les émissions de GES, et réclamant que ces projets ne soient financés d’aucune façon avec des fonds publics;
  8. Mandater sur une base annuelle un tiers indépendant afin d’établir, en toute transparence, un bilan territorial des sources de GES, l’inventaire des puits de carbone et la progression de l’empreinte carbone de la municipalité;
  9. Préparer, à partir du bilan territorial, en respectant les principes de la démocratie participative, avec les citoyen.nes et les autres acteurs locaux, un plan visant à réduire les émissions de GES de 7,6 % par année tel que recommandé par l’ONU;
  10. Reconnaître le droit à un environnement sain, favorable à la santé et au bien-être peu importe l’origine, le genre ou le statut social;
  11. Promouvoir l’utilisation d’énergie renouvelable (hydroélectricité, géothermie ou autre) pour le chauffage des nouveaux bâtiments (résidentiel, commercial, institutionnel) afin de limiter l'utilisation du gaz naturel et l’expansion du réseau de distribution.